Up the morning

23 février 2006

Hey!

Je suis là maintenant : http://www.20six.fr/brother

Posté par Soyuz_ à 23:17 - Commentaires [3] - Permalien [#]


18 février 2006

Je te hais tellement que je crois que j'en mourrais

    Quelle joie! The Organ en concert en France. Elles vont faire une série de date (dispo ici http://www.lfsm.net/index8.htm) dans le cadre du festival "les femmes s'en mêlent". J'y étais allée l'année dernière, pour The go team et Pravda. D'ailleurs si quelqu'un souhaite y aller qu'il me fasse signe, je déteste aller à un concert toute seule.

( Maybelline, Hustle Rose et moi, on va à Londres voir Placebo le 11 Avril. )

Jonathan Rhys Meyerssky6

   Alors ces vacances auront été d'un ennui profond. J'ai élargit ma culture cinématographique à fond. Surtout "my own private idaho" de Gus van sant. C'est ... magnifique. Comment savourer un film. Mais horriblement triste. Puis la c'est la rentrée, et vraiment j'ai pas envie. Quatre devoirs communs que je n'ai pas encore révisé et tous ces contrôles.

  Et cette lente érosion entre nous. Au début j'étais tellement heureuse de la rencontrer. Rien que de savoir qu'elle aimait une partie de ma musique. Mais je ne supporte plus son désir d'être la dominante et les autres les dominés. Cela l'énerve que pour une fois dans sa vie, quelqu'un ne s'applatisse pas devant elle. Et en même temps c'est pour ça qu'elle m'aime. Mais j'en peux plus, de me battre tout le temps. Je ne sais vraiment pas quoi faire.

the libertines / what became of the likely lads?

Posté par Soyuz_ à 20:41 - Commentaires [14] - Permalien [#]

12 février 2006

Mesure la longueur de cette sacrée laisse avec laquelle tu me tiens

Asia Argento Tout semble si flou. Je marche pour la rejoindre, et déjà rien ne va. Mon écharpe me gêne, mon manteau est encombrant. Mes cheveux sont biens aujourd'hui mais cela ne semble pas suffire. A mi-chemin, je reçois un message. On ne se verra pas. Il suffit de partir, sans regarder derrière soi. Rentrer chez soi, normalement. Mais je suis devant chez lui, et les larmes montent. Je ne sais pas ce qu'il fait, même pas s'il est là. Mais si il l'était. Tout son être me manque.

L'orgie cinématographie résume ma semaine. Et j'écris, et m'invente des bandes annonces. C'est drôle. Il y a cette histoire d'amour interdite. Mais vraiment. Un frère et une soeur. Qui baisent. Le truc, quand tu le lis, t'as envie de vomir mais rien ne vient. Tellement que t'as peur que ça puisse arriver dans ton entourage, tellement que tout est tabou. C'est le but recherché.

Je suis allée à Leclerc. Et j'ai cru étouffer. Les regards m'insupportaient. Je suis allée au Vidéo club, et j'ai cru étouffer. Je ne sais plus vraiment ou je peux aller. Sans défaillir.

The shins / Caring is creepy

Posté par Soyuz_ à 16:06 - Commentaires [13] - Permalien [#]